Ruhlmann selon ses collaborateurs : E.J. Ruhlmann Portrait

 Switch to the English version of this post Ruhlmann selon ses collaborateursRuhlmann selon ses collaborateurs d’après les archives Maxime Old.

 

50 ans après l’association, Emile-Jacques Ruhlmann selon ses collaborateurs, ce sont des archives Maxime Old dont nous souhaitons vous faire profiter.

On se souvient du succès de E.J. Ruhlmann, de son décès brutal le 15 novembre 1933 et de son souhait que sa firme ne continue pas sans lui. Ses ex-collaborateurs partent donc vers d’autres vies.

Le centième anniversaire de la naissance du maître les décide à se regrouper en une association ayant pour but de témoigner sur l’homme et son œuvre (Cf. Statuts ci-dessous)

Maxime Old qui avait déjà une position privilégiée au sein du bureau d’étude est le secrétaire de cette association, d’où la richesse de ses archives.

Ruhlmann selon ses collaborateurs : plaque ruhlmann 27 rue de lisbonneL’association pose une plaque commémorative sur l’immeuble 27 rue de Lisbonne Paris 75008, centre névralgique de l’univers Ruhlmann dont le grandiose fronton a disparu. La Monnaie de Paris frappe une médaille à l’effigie de E.J. Ruhlmann gravée par André Léon Galtié.

Ruhlmann selon ses collaborateurs : Ets-ruhlmann-27-rue-de-lisbonne-1930

Ruhlmann selon ses collaborateurs : imm-ruhlmann-27-rue-de-lisbonne-2013

L’association rédige une synthèse biographique Cf. Texte intégral ci-dessous.

Surtout les ex-collaborateurs choisissent et commentent librement avec 50 ans de recul les meilleurs documents représentatifs de l’œuvre. Une sélection de ces documents fut exposée à la salle des fêtes de la chambre de commerce et d’industrie de Paris 27 avenue de Friedland, créée par Emile-Jacques Ruhlmann en 1927 , la bibliothèque Forney conserve une collection de 114 diapositives commentées. Plusieurs musées présentent des pièces et documents authentiques de E.J. Ruhlmann, notamment le musée des Arts Décoratifs de Paris et le musée des années 30 à Boulogne Billancourt.

Ci-après nous rassemblons les documents sélectionnés par l’association, exposés ou photographiés, issus des archives Maxime Old, avec les commentaires associés des collaborateurs. Nous complétons par les autres documents Ruhlmann, inédits en quelque sorte, retrouvés dans les archives de Maxime Old. Précisons que les travaux d’archives préparatoires à la publication de cet article sont à l’initiative et le fait d’une personne effectuant des recherches sur E.J. Ruhlmann. Souhaitons que ces travaux débouchent sur une publication.

Photos sélectionnées par l’Association

“Inédits” Ruhlmann des Archives Maxime Old

Encore d’autres images relatives à E.J. Ruhlmann sur le site anglo-saxon à vocation commerciale Ruhlmann.info. Précisons que nous n’avons aucun contrôle sur ces sites et qu’une partie des photos du second concernent des éditions des œuvres de E.J. Ruhlmann réalisées par Pollaro aus US.

Rappelons la place particulière des deux artistes dans la carrière de E.J. Ruhlmann : son ami l’architecte Pierre Patout (fonds en ligne sur le site de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine) et son autre ami le sculpteur Alfred-Auguste Janniot. Ils seront associés jusque dans l’exécution de son monument funéraire.

Ruhlmann selon ses collaborateurs : monument-funeraire-ruhlmann-architecte-pierre-patout

Ruhlmann selon ses collaborateurs : monument-funeraire-ruhlmann-sculpture-janniot

Pour ceux qui souhaitent les versions “intégrales” des documents produits par l’Association Ruhlmann vu par ses collaborateurs :

Le livret rédigé par ses ex-collaborateurs

La synthèse Biographique rédigée par eux

Les statuts de l’Association

 

Nous éspérons que vous avez apprécié cet article : Ruhlmann selon ses collaborateurs.

Retour à la Biographie de Maxime Old.