Emile-Jacques Ruhlmann by Art Business Concept, the Artist Assignees Partner

Version française de cet article Emile-Jacques RuhlmannNul besoin de présenter Emile-Jacques Ruhlmann aux amateurs de mobilier Art déco aujourd’hui, c’est le Maître des années 20.

 

To be translated

Sa cote est au plus haut, les marchands de vrais et de répliques se bousculent. De beaux livres ont été publiés sur lui, notamment celui de Florence Camard aux éditions Monelle Hayot en 2009, et “Ruhlmann un génie de l’Art déco” édité à l’occasion de l’exposition du Musée des années 30 à Boulogne billancourt.

Pourtant en 1980 pour le centième anniversaire de sa naissance il n’en était pas ainsi, loin s’en faut. A tel point que ses ex collaborateurs et quelques amateurs éclairés se sont regroupés en une Association pour la commémoration de son œuvre. Elle apporte évidement un témoignage particulier, documenté et sans arrière-pensées commerciales.

Constatant qu’internet ne donnait pas le reflet approprié de son œuvre nous avons considéré qu’Art Business Concept devait apporter sa contribution.

Première action évidente pour nous : reprendre les quelques lignes, pauvres et tristes, de l’article Jacques-Emile Ruhlmann existant dans Wikipédia et les remplacer par un article complet, documenté, donnant la dimension de cet artiste.

Wikipédia ne permet de mettre en ligne que les photos dont nous sommes l’auteur avec l’obligation d’en céder tous les droits. L’illustration de l’article est donc limitée. Comment faire profiter du fonds d’archives réuni par l’association en 1980?

Solution simple : le lien professionnel entre Ruhlmann et Maxime Old justifie un article Ruhlmann vu par ses collaborateurs sur le site MaximeOld.com avec les 300 photos dont beaucoup inédites provenant du fonds de l’association.

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, certaines photos attisent notre curiosité : ce n’est pas du Ruhlmann “classique”, c’est du rustique normand! Est-ce une erreur de classement? Nous menons l’enquête, notre réseau nous aide, nous suspectons sa maison de campagne. Information confirmée grâce à la thèse de doctorat en cours sur Pierre Patout, architecte, ami de Ruhlmann qui réalise sa maison de Lyons la Forêt en 1912. Second article, spécifique : Ruhlmann rustique, Ruhlmann créant pour lui même loin des stands d’exposition et Pierre Patout, connu pour ses réalisations “style paquebot”, jouant ici du style normand!

Puisque nous sommes sur le sujet Ruhlmann, un éclaircissement : Jacques-Emile c’est son prénom de l’état civil, Emile-Jacques c’est le prénom officiel qu’il préférait en tant qu’artiste et dans l’intimité du travail c’était simplement Émile. En fonction du prénom utilisé il est donc possible de savoir d’où provient l’information.

Back to the Introduction of Art Business Concept, the Artist Assignees Partner.